ArtFocus

Depuis notre blogue

ArtFocus accueille une exposition de Fred Péloquin

Né le 2 avril 1980 à Sherbrooke, Frédéric Péloquin habite et travaille maintenant à Montréal.  Il obtient un Baccalauréat en Arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal en 2010, d’où on lui octroie une mention d’honneur pour son oeuvre «100 % Peinture». Depuis quelques années déjà, ce jeune artiste produit un travail basé sur le recyclage et la recherche constante de nouvelles approches et techniques pour assurer la revalorisation du rebus. Le travail de Frédéric s’oriente surtout autour de la peinture, bien qu’il soit aussi vidéaste, photographe, intervenant social et musicien. Son travail a été présenté notamment à la galerie Clark en 2010, à la galerie Arts Longa lors de la même année et  à la galerie de L’UQAM  en 2009.

En plus de ses toiles, il vous présentera des projections vidéos lors de son passage chez ArtFocus, du 25 février au 25 mars 2011. Venez le rencontrer lors de son vernissage qui se tiendra vendredi le 25 février, à 17h.

Sa démarche:

«Basée sur le recyclage et la recherche constante de nouvelles approches et techniques pour assurer la revalorisation du rebus, ma recherche artistique s’impose de manière irrévérencieuse face à la société de la désuétude planifiée. Je collecte, je sélectionne, je modèle. Puis je superpose des strates de vie sur toutes sortes de supports, je force la main à la matière par des rencontres fortuites et improbables, je cherche le métissage, l’accident, la maladie. Ma peinture est vivante et capricieuse, elle travaille d’elle-même,  créant des événements hasardeux qui me forcent à improviser constamment pour mettre en évidence  l’altération, le renouveau, l’autre sens. La résultante de mon travail d’atelier est plus souvent qu’autrement  du domaine de l’abstraction, même s’il arrive de temps à autre qu’un tableau figuratif naisse de ma recherché comportementale de la  matière.

Depuis peu, je filme le comportement  de mes peintures pendant que tout coule encore et que rien n’est entammé par la rigidé de la fixité du temps. J’archive et je truque les images, je les associe à des sons non-diégéthiques pour créer des événements picturaux-musicaux, et picturaux-littéraires riches et sensuels.

Mon travail est en relation à la vie, il est aussi vicéral qu’esthétique, le maigre y cotoie le riche, tout comme l’affreux se frotte au sublime. Il est un ode au paradoxe, le reflet du monde au quotidien. Je produis des images séduisantes par l’usage du déchet, je fais voir du beau par une gymnastique imposée au laid.»

Artiste multidisciplinaire à découvrir: www.myspace.com/fredpeloquin

Comments are closed.