ArtFocus

Depuis notre blogue

Eloi Provost vous invite à passer « De l’autre côté »

Eloi Provost

Jeudi 28 avril 2011 dès 17h au Centre de Diffusion ArtFocus

Venez rencontrer l’artiste multidisciplinaire Eloi Provost lors du vernissage de son exposition «De l’autre côté», présentée jusqu’au 7 mai 2011 inclusivement.
Formule 5 à 7 avec prestation musicale du projet Tangara.

Indices d’interprétation
Eloi Provost, démarche artistique

Depuis l’enfance, j’ai toujours eu un côté rationnel fort, contrebalancé par un aspect imaginatif tout aussi présent. Combiné avec le rêve et plusieurs expériences hypnagogiques, ceci m’a amené à assembler la réalité d’une façon différente et parfois opposée à la majorité. L’école m’a ensuite paru une source intarissable d’ennui, d’abrutissement et de problèmes d’interaction sociale. J’ai complété un diplôme en sciences de la nature au cégep en allant rarement à mes cours, puis obtenu un certificat en arts visuels à l’université de Sherbrooke et un b.a. en fine arts à l’université Bishop’s. Comme plusieurs, le mode de vie normal de notre société m’a toujours paru absurde et dangereux. Différentes expériences en lien avec le decès de proches ont toutefois accentué ce sentiment d’aliénation. J’utilise les arts comme moyen d’extérioriser et de partager ce point de vue légèrement différent sur le réel.

Mon exploration créative s’est matérialisée sous différentes formes : musique, lutherie, infographie, photo, landart, graffiti, dessin, sculpture, peinture mais aussi menuiserie et aménagement paysager. En 2007, la découverte de la galerie Yves Laroche à Montréal et des revues Juxtapoz et Hi-fructose m’a amené à croire à la viabilité de mes projets artistiques et à focaliser mes efforts dans ce domaine sur la création de tableaux en technique mixte. La sémantique visuelle que j’utilise est influencée par les médias, les films, les jeux vidéos, la publicité et la bande-dessinée mais aussi par des artistes Lowbrow et Pop-surréalistes tels que, entre autres : Mark Ryden, Ron English, Shepard Fairey, Kathie Olivas, Brandt Peters, Jeff Soto et Chet Zar. Je travaille principalement avec l’acrylique, mais j’ai aussi recours à la peinture aérosol, au collage d’éléments bi et tri-dimensionnels, au crayon et à l’infographie. Autant que possible, je récupère des toiles ou des panneaux de bois comme support. Parfois, une version différente de l’image apparait à la lumière noire ou selon le point de vue de l’observateur.

Lors du processus de création, un état semi-méditatif s’installe. Le temps semble se dérouler différemment­ et il est très difficile d’en sortir ou d’avoir une interaction avec l’environnement. Même en dehors de cet état, le projet continuera à m’obséder tant qu’il ne sera pas complété. Le point de départ est souvent une image qui cristallise une expérience, un point de vue particulier sur la réalité ou une émotion. J’exploite les thèmes de la mort, du rêve, des perceptions, de la folie, de la peur et de l’enfance. J’essaie d’ouvrir une porte sur l’invisible, le caché, l’inconnu via l’interprétation subjective de l’observateur. Dès lors, les formes, les couleurs et les symboles deviennent le langage de l’imaginaire. La spirale et l’œil –quasi signatures- se retrouvent dans la plupart des images produites, de même que des symboles alchimiques et des emprunts à plusieurs références, allant de la science moderne (théorie du chaos, géométrie fractale, suite de Fibonnaci, etc.) aux cultures « primitives » d’origines variées tel le chamanisme, la sorcellerie, la kabbale ou l’hindouisme. Je ne cherche pas à imposer un message précis ; au final, l’observateur est le seul responsable du sens qu’il donnera à ce qu’il perçoit.

Eloi Provost

Comments are closed.

Joins notre liste de diffusion! Merc. au ven. 13h à 19h Sam. 13h à 17h ArtFocus Rotation Jeu. 10h à 21h Ven. 17h à 21h Sam. 10h à 17h